Le silence de Norfendre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le silence de Norfendre

Message par Von Tarkin le Sam 6 Sep - 22:37

Norfendre, Couronne de Glace

Le vent était glacé et les deux patrouilleurs humains de la croisade d'argent avaient bien du mal à avancer dans la neige. L'endroit était hostile mais plus très dangereux depuis la chute du Roi Liche. De temps à autre, on tombait sur un animal sauvage un peu agressif, mais le fléau avait depuis longtemps été éradiqué. Les patrouilles étaient désormais de simples formalités. Les deux hommes s'apprêtaient à rentrer au pavillon d'argent lorsqu'ils aperçurent au loin deux silhouettes marchant dans leur direction. Prudemment les patrouilleurs mirent la main sur leurs armes. Il était rare de voir âme qui vive dans le coin.

- Qui va là ? cria le plus gradé des hommes.

En guise de réponse l'une des silhouettes, qui était apparemment celle d'une femme, dégaina deux lames. Comprenant qu'ils allaient certainement devoir se battre, les patrouilleurs se mirent en position de combat. Les deux silhouettes avaient continué d'avancer et bientôt les deux croisés constatèrent avec stupeur qu'ils avaient à faire à deux chevaliers de la mort. Le gradé reprit:

- Chevaliers, au nom de la croisade d'argent, je vous demande de ranger vos armes, de décliner vos noms et identités, et de déclarer vos intentions.

Le chevalier qui n'avait pas sorti son arme dit:

- Je suis le baron Von Tarkin et je viens vous recruter dans mon armée.
- Nous recruter ? Ne voyez-vous pas qui nous sommes ? Des soldats de la croisade d'argent sous les ordres de Tirion Fordring.
- C'est ce que vous êtes maintenant car vous êtes vivants, mais dans une minute vous serez morts et alors vous nous rejoindrez. Gwen c'est à vous.

Vive comme l'éclair, la chevalier de la mort fonça sur le gradé et un instant plus tard l'homme s'effondrait transpercé par une des lames runiques. Le deuxième croisé tenta à frapper la femme, mais celle-ci évita le coup en faisant un bon de coté. Le baron leva alors la main et, à distance, saisit le patrouilleur par gorge en le soulevant du sol. L'homme se débattit durant une bonne minute avant que le baron ne ferme le poing pour achever la strangulation. Lorsqu'il fut certain que le croisé était mort, il relâcha son étreinte, laissant retomber le corps sans vie dans la neige.

- Maintenant, mes amis, il est temps de vous relever et me servir.

Von Tarkin
Admin

Messages : 114
Date d'inscription : 27/08/2014
Localisation : Norfendre

Voir le profil de l'utilisateur http://vontarkin.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum